Avis Vueling : 10 raisons pour lesquelles il faut éviter Vueling Airlines

A l'occasion des départs en vacances pour l'été 2017, je vous fais part de mon retour d'expérience, après des dizaines de vols entre l'Espagne et la France, (trop souvent) avec Vueling. Il s'agissait essentiellement de liaisons entre Paris et Valencia, où je réside depuis 2005. Voici donc les dix principales raisons d'éviter Vueling.

Raison n°10 : l'une des pires compagnies aériennes en Europe

Pour ceux qui ne le sauraient pas, Vueling est une compagnie à bas coût mais surtout proposant un service de piètre qualité. Une simple recherche dans Google, et les articles de l'Express, le Courrier International, ou Le Parisien qui ressortent sont on ne peut plus explicite.

Raison n°9 : de meilleures solutions alternatives

Sur chaque destination entre la France et l'Espagne, Vueling est confrontée à un ou plusieurs concurrents se positonnant dans les mêmes gammes de prix, mais avec un service systématiquement meilleur. Notons par exemple Transavia qui est le moins cher des concurrents et procure un service minimum mais satisfaisant, Ryanair et Easyjet dont les styles ne plairont pas à tout le monde mais qui apportent peu de surprises, ou Air Europa qui est associé avec Air France KLM et s'améliore petit à petit.

Raison n°8 : Un personnel mal formé et parfois peu avenant

Comme malheureusement bon nombre d'entreprises en Espagne, Vueling paie mal ses employés, préférant embâucher des jeunes non qualifiés et sous-payés au lieu de personnes expérimentées et compétentes mais qui seraient plus chères. Conséquence directe, les hotesses et stewards de Vueling ne distinguent ni par leur maîtrise des langues étrangères, ni par leur savoir vivre, ni par leur connaissance du monde de l'aviation et le turnover est très élevé. Sans exagérer, Vueling n'exige pas plus de son personnel de bord qu'un Carrefour ou Auchan demanderait à un caissier ou une caissière de supermarché. Cela s'en ressent fortement sur la qualité du vol, surtout lorsqu'on voyage souvent.

Raison n°7 : le bruit

Lorque l'on part en vacances, le bruit n'est pas quelquechose de vraiment dérangeant. Par contre, si vous faites un déplacement professionnel avec Vueling, les boules quiès sont vivement recommandées. La musique pendant le vol est forte et assez insupportable à la longue. D'une manière générale, les Espagnols sont bruyants : ados qui font des concours de karaoké en plein vol, jeunes enfants qui passent leur temps à pigner, crier ou taper sur leur tablette sans que leurs parents ne leur fassent la moindre remarque, etc. Ceci étant dit, ceci n'est pas propre à Vueling, mais davantage à la culture espagnole, où le bruit n'est pas perçu comme une nuisance et où l'éducation est un des talons d'achille de la société. Quoi qu'il en soit, lorsque l'on vole avec une compagnie française comme AirFrance KLM ou Transavia, la proportion d'Espagnols est beaucoup plus faible et les décibels aussi.

Raison n°6 : le prix

Vueling est une compagnie low-cost, et hormis en haute saison, les prix restent raisonnables. Attention quand même à la différence entre le prix de départ annoncé par Vueling et le prix final, puisque, à la manière de l'autre entreprise espagnole peu scrupuleuse eDreams, tout est bon pour gonfler discrètement le prix du voyage : frais de réservation internet, coût pour choisir de la place, coût du bagage, etc. Au final, les prix sont globalement supérieurs à ceux des concurrents comme Transavia ou même AirFrance KLM, avec toutefois l'obligation de prendre un aller-retour avec AirFrance KLM (et non un aller simple).

Raison n°5 : la mauvaise organisation

Avec le low-cost, il ne faut pas s'attendre à de la qualité mais Vueling est bien faiblard. L'organisation est systématiquement improvisée et en cas de problème, il faut s'attendre à passer PLUSIEURS HEURES au guichet, dans le meilleur des cas...

Chaos Vueling

Le chaos de Vueling : une situation récurrente

Raison n°4 : Vueling, champion des annulations de vols

Sur les quelques dizaines de vols que j'ai eu l'occasion d'effectuer ces cinq dernières années entre Valence et Paris, une demi-douzaine ont tout simplement été annulés. Comme il s'agissait d'abord de vols au départ de Paris Orly, parfois en période de grêve ou de mauvais temps et toujours avec une excuse dédouanant la compagnie de sa responsabilité, j'ai d'abord cru que Vueling n'y était pour rien. Mais rapidement, j'ai compris que la compagnie catalane profitait de la moindre excuse pour annuler des vols. L'objectif était d'améliorer les taux de remplissage des avions et économiser du carburant, et dans d'autres cas la raison était que la compagnie était matériellement incapable d'assurer le vol, à cause de problèmes d'organisation.

Les médias espagnols ont dénommé le "chaos Vueling" l'épisode de l'été 2015 qui a vu Vueling annuler des dizaines de vols pour cause de désorganisation, l'entreprise n'ayant pas prévu assez de personnel pour affrêter les vols qu'elle avait vendus. Les dirigeants de Vueling ont été officiellement convoqués par le Gouvernement pour donner des explications.

Raison n°3 : sans la moindre solution de remplacement !

Lorsqu'un vol est annulé, il faut s'attendre à se retrouver sans LA MOINDRE solution de remplacement, si ce n'est un remboursement qui intervient après des mois de dialogues de sourds avec l'un des plus mauvais services clients d'Europe. Dans ce cas, adieu vos vacances, sauf si vous avez la chance de vous glisser dans un autre vol qui ne soit pas annulé lui aussi ou les moyens de vous payer un vol de dernière minute chez un concurrent.

avoid vueling

Raison n°2 : Un service-client déplorable

Le pire n'est pas nécessairement de rater son avion, mais d'avoir à se coltiner des heures de queue à un guichet où le personnel est complètement dépassé et rarement concerné par les problèmes des passagers. Quant au service par téléphone, le centre d'appel est parfois injoignable en cas de souci. De toutes façons, il ne dispose d'aucune info et ne sert à rien, si ce n'est à affecter des places sur des vols que tout le monde voit annulés, sauf eux. Si vous avez envie toutefois de passer 45 mn (dont 30 mn d'attente) au téléphone avec des personnes que Vueling n'a pas formées et qui vous diront tout et son contraire, le centre d'appel est une bonne adresse.

Difficile à croire, mais le support par mail, que l'on a bien du mal à trouver sur le site, est encore pire. Dans mes nombreuses tentatives de communication avec ces extraterrestres du monde aérien, la réponse la plus rapide que j'ai obtenue est intervenue après cinq jours. Il s'agissait d'un courrier type où l'on ne prend même pas le soin de changer les xxx par les dates des vols et où l'on ne signe pas le message. Ma demande de remboursement d'un refus d'embarquer pour une raison hallucinante _ un de mes deux enfants n'avait que sa carte d'identité et non son passeport, mais aucun de nous trois ne pouvait prendre part au vol_ est rejetée, sans la moindre justification. S'en suit deux échanges où je me rends compte d'avoir affaire à un service qui ne sert à rien, puis enfin un courrier où la personne, qui ne décline toujours pas son identité, cemble comprendre mon problème et me demande des compléments. Je renvoie les informations puis plus rien pendant des mois, pas la moindre réponse à mes nombreux messages. On a beau être un client fidèle, Vueling s'en fout royalement, le service-clients n'est pas là pour résoudre les problèmes, mais juste pour envoyer des réponses-type.

Raison n°1 : Un amateurisme qui fait peur

Chez Vueling, tout est improvisé et rien ne fonctionne vraiment. Parvenir à commander un billet par internet depuis un smartphone est quasiment un exploit, tant le site est mal fait, et ce depuis toujours. Dans les aéroports, les comptoirs Vueling sont gérées par des sociétés sous-traitantes qui font acte de présence, mais ne peuvent guère aider les voyageurs. Quand au personnel de Vueling, il est invisible, si ce n'est quelques personnes peu motivées et sans aucun attachement à la société que l'on croise dans un vol et qui n'y sont plus le mois suivant. Cette description pourrait prêter à sourire, mais le souci est que l'on parle d'une compagnie aérienne. Rares sont les personnes qui montent dans un avion heureuses et sans la moindre appréhension. Personnellement, je n'en fais pas partie. Compte tenu de tout ce que je vois depuis des années sur Vueling, je ne peux m'empêcher de penser aux questions de sécurité. Cela me rappelle sans cesse l'interview d'une déléguée syndicale de Spanair, qui disait après le crash de Madrid-Barajas de 2008, qui a conduit à la faillite de la société, que ça n'était pas le crash qui l'étonnait, mais le fait que celui-ci ne soit pas arrivé avant, compte tenu des conditions de travail déplorables du personnel. Je ne souhaite pas que Vueling devienne le nouveau Spanair, mais je crois que le risque existe, et pour cette raison, je conseille aux personnes qui ne connaîtraient pas cette compagnie de l'éviter. Vraiment.

Le Crash Spanair : explications

Votre expérience avec Vueling

Vous avez aussi eu une mauvaise expérience avec Vueling ? Ou bien vous souhaitez faire part de votre satisfaction ?